in ,

CAN 2022: la capacité d’accueil des stades pour la CAN-2022 réduite par la CAF à cause du COVID-19

Edukamer
Edukamer
Developer: 237 SOLUTIONS
Price: Free

Cameroun CAN 2022: la capacité d’accueil des stades pour la CAN-2022 réduite par la CAF à cause du COVID-19. Pour la CAN 2022 au Cameroun, cinquante-deux matches sont prévus entre le 9 janvier et le 6 février.

Le premier match qui opposera le Cameroun au Burkina Faso et la finale, sont programmés dans le nouveau stade d’Olembé à Yaoundé, qui a une capacité totale de 60 000 places. Et la pandémie du COVID-19 continue de sévir.

Cette situation a fait que la Confédération Africaine de Football a réglementé l’entrée au stade pour les matchs. Ainsi, la capacité d’accueil des stades accueillant la Coupe d’Afrique des nations sera réduite à 60 % durant le tournoi et à 80 % pour les matches du pays hôte, a annoncé, mardi, la Confédération africaine de football.

« Après plusieurs concertations avec le gouvernement camerounais, à la lumière des évolutions de la crise sanitaire et des défis imposés par la pandémie de Covid-19, la CAF et le Comité local d’organisation ont convenu de plafonner entre 60 % et 80 %, la capacité des stades pendant la Coupe d’Afrique des nations », explique la CAF dans un communiqué.

En plus de la réduction des capacités d’accueil dans les stades, un protocole sanitaire strict a été mis en place au Cameroun. Les supporters devront être entièrement vaccinés et présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, ou un antigénique négatif de moins de 24 heures, pour assister aux matches.

« La CAF continuera à scruter l’évolution des conditions sanitaires et adaptera ces mesures si nécessaire », promet la CAF.

Cette CAN a déjà été reportée à cause de la pandémie, elle a été, en effet, prévue en 2021. Fin décembre dernier, la Fifa a même tenté de faire pression pour un report en raison de l’apparition du nouveau variant, Omicron.

De nombreuses sélections engagées dans la compétition sont touchées par le virus au sein de leurs effectifs. La Gambie a, par exemple, dû renoncer à deux matches de préparation, tandis que le Nigeria s’est résolu à enregistrer le forfait de l’attaquant Victor Osimhen, positif au Covid-19.

Leave a Reply